Ennemis intérieurs

Extraits du Bodhicharyâvatâra

traduit par Louis Finot comme étant :

"La Marche à la Lumière"

Ces aphorismes nous parlent de

ces deux ennemis intérieurs (parmi tant d'autres)

que sont la haine et le mécontentement.

 

 

"L'âme n'atteint pas la paix,

ne goûte pas la joie et le bien-être,

ne parvient pas au sommeil et à l'équilibre,

tant qu'est fiché dans le coeur

le dard de la haine."

"Né de la crainte réalisée ou du désir trompé,

le mécontentement est l'aliment de la haine

qui, fortifiée par lui, me perdra"

Donc, je détruirai l'aliment de cet ennemi,

qui n'a d'autre rôle que de m'assassiner."

"S'il y a un remède,

à quoi bon le mécontentement ?

S'il n'y a pas de remède,

à quoi bon le mécontentement ?"

 

 

 



13/03/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 196 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Je crée mon blog | Espace de gestion