Sentiments dérangeants

 

https://static.blog4ever.com/2012/07/706101/Sappho.png

 

 

Quand du lundi jusqu’au dimanche

Elle remettait en question

Cette peur de la page blanche

Qui devenait une obsession

 

Doutant de sa bonne aptitude

À peaufiner ses poésies

Il lui fallait un interlude

Pour retrouver de l’énergie

 

Le besoin s’était fait sentir

De faire une pause des mots

Sans le moindre texte à écrire

Et de prendre un peu de repos

 

Sans perdre vraiment sa quiétude

Elle ressentait un grand vide

Un sentiment de solitude

Qui la brûlait comme un acide

 

Craignant d’avoir perdu le fil

D’une imagination sans fin

Il lui devenait difficile

De noircir son petit cal’pin

 

Pour transformer ses émotions

En de magiques créations

Et susciter l’admiration 

Il fallait de l’inspiration

 

Or c’était un vide infini

Qu’il y avait dans son esprit…

Quand sa main tenait le stylo

Les idées fuyaient illico

 

Le doute s’était installé

Et le plaisir était absent

Ces sentiments un peu troublants

Devenaient aussi dérangeants

 

Mais n’était-ce pas de l’orgueil

Que vouloir l’extraordinaire

Alors que d’être dans l’accueil

Serait simplement salutaire

 

Dans ce moment de réflexion

Il lui revint à la raison

Que le plaisir de l’écriture

Ne doit pas être une torture

 

Aquarella

 

 

 

 

 

  Défi Ghislaine n° 121

 

 

Thème : Sentiment

8 mots imposés :

Mot, Idée, Absente, Vide, Fin, Texte, Infini, Émotion



15/05/2020
22 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 174 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion