Le mal et le bien

Le bien et le mal ont toujours fait couler beaucoup d'encre.

 

Dans les "Dialogues de Plutarque" , voici la vision qu'en avait ce grand philosophe.

 

* L'harmonie du monde, comme celle des instruments, est composée de dissonances ; et, dans la vie humaine, rien n'est pur et sans mélange.

Les choses humaines sont pleines de vicissitudes et de contrariétés.

Dans le monde, selon Euripide,

 

"Le mal sera toujours du bien inséparable ;

Il naît de ce désordre un accord admirable."

 

Loin donc de perdre courage et de nous laisser abattre par les disgrâces, sachons, à l'exemple des musiciens, couvrir les tons discordants par des consonances agréables, et en entremêlant le bien avec le mal, en former un ensemble d'où résulte dans notre vie une harmonie parfaite.

Pour moi, je suis du sentiment d'Empédocle, qui assure que l'homme, dès sa naissance, est soumis à l'empire de deux génies et de deux destins :

 

"L'un emprunte son nom de ces terrestres lieux ;

L'autre du dieu du jour, qu'il suit toujours des yeux.

L'on voit auprès de lui la Discorde sanglante,

Et, plus loin, l'Harmonie à la voix ravissante.

Ici, c'est la Beauté, riche de mille attraits,

Et là, c'est la Laideur qui veut cacher ses traits.

L'ardente Activité, la pesante Indolence,

La Vérité sans fard, la noire Défiance."

 

Ces différents génies désignent les différentes passions de l'âme, dont les hommes apportent le germe en naissant, et qui mettent dans notre vie tant d'inégalité.

 

 

 

 

Le sage désire les plus heureuses ; mais il s'attend à celles qui ne le sont pas, et il use des unes et des autres en évitant l'excès.

Plutarque

 


 

Les paroles de ces différents philosophes nous démontrent combien il est difficile de démêler le bien du mal,

car l'un et l'autre se cachent souvent derrière

des apparences inattendues.

Ils sont, en effet,

irrémédiablement indissociables l'un de l'autre

(cette incontournable loi des contraires -

dont parlent les sages orientaux)

A nous donc, de faire preuve de discernement,

de nous en accommoder,

en ne jugeant pas trop vite,

 en approfondissant notre réflexion,

et en écoutant notre voix intérieure

pour appréhender notre Vérité.

Françoise



10/06/2013
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Je crée mon blog | Espace de gestion