A l'abri des grands arbres

 

 
(l'écoute de cette musique est fortement recommandée pendant la lecture)

 

 

 

Sous les arbres géants il se joue un spectacle

Silencieux et vivant, de l’ordre du miracle

Murmure à peine audible pour le promeneur

 À moins d’être sensible et d’ouvrir grand son cœur

 

Sous l’humus enneigé d’anciennes frondaisons

La nature a donné enfin sa permission

Aux graines enterrées, de faire leur ascension

D’affronter les gelées pour leur belle éclosion

 

Sous la mousse des bois fleurettes et bourgeons

Libérant leurs parfums, sans bruit, sans préambule

Tout à coup se déploient comme des papillons

Diffusant au matin d’exquises molécules

 

Sur leurs toiles tissées les dames araignées

Habillent le sous-bois d’étonnants diadèmes,

De merveilleux colliers en perles de rosées,

Décorations de choix d’une beauté extrême

 

De petits personnag’s d’une autre dimension

Que l’homme ne voit pas, par faute d’attention

Se déplacent, voyagent entre les champignons

En préparant la voie d’une belle saison

 

Et notre Mère la Terre protège la mission

Des petits émissaires toujours en action

Leur envoie sa lumière, en douces vibrations

Les guide et les éclaire sans interruption

 

Puis devant tant d’amour donné gracieusement

Les arbres soupirant très délicatement

Distribuent tout autour l’annonce du printemps

De la vie renaissant imperceptiblement

 

À l’abri des grands arbres la vie suit son cours

Doucement, sans palabres, juste au jour le jour

Offrant à l’infini avec humilité

Un peu de sa magie et sa grande beauté

 

Aquarella

 

 

https://static.blog4ever.com/2012/07/706101/A-l--abri-des-grands-arbres.png

 

 

 

 



17/02/2020
19 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Je crée mon blog | Espace de gestion